Actuellement, printemps 2018

Il y a 10 ans naissait Retors, un site multilingue destiné à faire connaître des textes restés inédits en français.

En ce printemps 2018, grâce aux traductions de Sika Fakambi et à sa rubrique « O shit maybe », nous découvrons les voix magnifiques de :


LANGSTON HUGUES avec Démocratie, Chanson pour Billie Holiday, Joueur de trompette, Harlem et Le Nègre parle des fleuves.

KOFI AWONOOR avec Tous les hommes mes frères, Un chant funèbre, Harlem la nuit l’hiver et À Langston Hugues marchant parmi nous à Kampala, 1962

NII AYIKWEI PARKES avec La Morsure, Ce que je sais et Les Types comme moi.

NOÉMIE DE SOUSA avec Laisse passer mon fleuve, traduit par Elisabeth Monteiro Rodrigues.

Par Monika Prochniewicz, Sarah Cillaire